EST UN FORUM DE DIALOGUE ISLAMO-CHRETIEN POUR LA FRATERNITE ET LA PAIX ENTRE LES DEUX COMMUNAUTES DE FOI SANS CONCESSIONS DOCTRINALES. (Lire Déclaration du Fondateur impérativement)
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    
Soyez les bienvenues dans notre Forum














Partagez | 
 

 Les critères de la prophétie authentique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Les critères de la prophétie authentique   Mer 26 Avr - 17:23

Rappel du premier message :

LES CRITERES DE LA PROPHETIE AUTHENTIQUE

Dans le livre de l’Ecclésiastique (également appelé Siracide du nom de son auteur Jésus Ben Sira), on trouve aux chapitres 44 à 49, un éloge des ancêtres du peuple d’Israël qui ont été témoins de la Révélation : patriarches, rois et prophètes.

Ecrit vers 180 avant notre ère, cet ouvrage inspiré qui respire la noblesse et la sagesse qui viennent de Dieu, atteste la transmission impeccable de la prophétie et de l’histoire de la Révélation, depuis Abraham jusqu’aux dernières décennies avant l’Incarnation, la naissance du Christ.

De cet éloge, on peut déduire quelques critères propres à la prophétie. C’est un sujet à prendre au sérieux car, aujourd’hui comme dans ces époques reculées, toutes sortes de charlatans s’affirment prophètes et ne le sont pas. Ils trompent malheureusement beaucoup de gens, précipitant les âmes dans la voie de l’égarement et pire, de la perdition.

Les circonstances du début de la prophétie sont racontées précisément dans le Deutéronome : le peuple d’Israël demande que la parole du Seigneur soit portée par un intermédiaire, quelqu’un qui parle devant Dieu (c’est littéralement le sens du mot grec prophetas : celui qui parle devant). Dieu suscitera donc des prophètes parmi les fils d’Israël qui sont tous frères. Le terme de frère ne renvoie absolument pas à Ismaël comme frère d’Isaac mais à la fraternité qui existe entre tous les fils de Jacob et leurs descendants, qui se considèrent à juste titre, comme frères.

Deutéronome 18, 15-22 :

Le Seigneur ton Dieu te suscitera parmi tes frères un prophète comme moi: c'est à lui que vous prêterez l'oreille. C'est ce que tu as toi -même demandé au Seigneur ton Dieu, à l'Horeb, quand tu lui as dit, le jour de l'assemblée: «Je ne veux plus entendre la voix du Seigneur mon Dieu, ni voir ce feu ardent ; j'ai peur d'en mourir!»  Sur quoi le Seigneur me dit: «J'approuve ce qu'ils disent là;  je leur susciterai un prophète comme toi parmi leurs frères: je lui mettrai mes paroles dans la bouche et il leur fera connaître mes ordres.  Celui qui refusera d'écouter ce qu'il dira de ma part, je lui en demanderai compte.  Mais le prophète qui aurait l'audace de proférer en mon nom une parole que je n'aurai pas ordonné de dire, ou qui osera parler au nom d'autres dieux, ce prophète-là doit mourir.»  Si tu te dis: «Comment distinguer la parole qui ne vient pas du Seigneur?» Lorsque le prophète aura parlé au nom du Seigneur, si ce qu'il a dit ne se réalise pas, c'est que ce discours ne vient pas du Seigneur. C'est présomptueusement qu'aura parlé le prophète. N'aie pas peur de lui.

1/ Descendant de Jacob


Il a révélé sa parole à Jacob
Ses lois et ses décrets à Israël
Il n’a fait ainsi pour aucun autre peuple
Et ne leur a pas manifesté ses commandements


Psaume 147, 8-9

Sir 49, 10-12 (à propos d’Ezéchiel)

Ezéchiel contempla cette vision de gloire que le Seigneur lui montra : le char des chérubins. Il détermina par une averse le sort des ennemis, comme la réussite de ceux qui marchent dans le droit chemin. Quant aux douze prophètes, que leurs os refleurissent dans leurs tombeaux, car ils ont rendu la santé à Jacob et ils se sont rachetés par une foi courageuse.


-> Ezéchiel 1, 1-28

Les 12 prophètes sont ceux qui ont précédé Ezéchiel. Le chiffre 12 renvoie aux 12 tribus d’Israël et aux 12 apôtres.

ABDIAS 865 avant Jésus-Christ
JÖEL 837-801 avant Jésus-Christ
JONAS sous Jéroboam II
AMOS 804-779 avant Jésus-Christ
OSEE 789-706 avant Jésus-Christ
ISAÏE 758-712 avant Jésus-Christ
MICHEE contemporain d’Isaïe
NAHUM 663-608 avant Jésus-Christ
SOPHONIE 665 avant Jésus-Christ
HABACUC 645-630 avant Jésus-Christ
JEREMIE 639-586 avant Jésus-Christ
BARUCH 583 avant Jésus-Christ
EZECHIEL 592-570 avant Jésus-Christ
DANIEL 538 avant Jésus-Christ
AGGEE 520-516 avant Jésus-Christ
ZACHARIE 520 avant Jésus-Christ
MALACHIE après la 32ème année du roi Atarxerxès Longuemain. Contemporain d’Esdras et de Néhémie.


2/ Annoncer le Christ, mort et ressuscité : la prophétie se rapportant au Christ en est la forme la plus élevée


Sir 48, 5 (à propos d’Elie)


Toi qui fis sortir un défunt du sein de la mort, qui l’arracha au shéol (séjour des morts) par la parole du Seigneur

-> 1 Rois 17, 17 -24. Cette résurrection opérée par Elie est une préfiguration de la Résurrection du Christ

Luc 24, 44

Puis [Jésus] leur dit : « Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. »

Jean 5, 39

Vous scrutez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui me rendent témoignage,

Jean 5, 46

Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, car c'est de moi [Jésus] qu'il a écrit.


C'est pourquoi Jean-Baptiste est le dernier prophète : il est le dernier à avoir annoncé Jésus-Christ.
Voici la parole du prophète Jean-Baptiste, précurseur du Christ :

Jean 1, 29-34

« Le lendemain, il vit Jésus venir à lui et il dit : Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. C’est lui dont je disais : Après moi, vient un homme qui est passé devant moi parce qu’il existe avant moi. Je ne le connaissais pas mais si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il fut manifesta à Israël. Jean avait fait cette déclaration : J’ai vu l’Esprit descendre du Ciel comme une colombe et se poser sur lui. Pour moi donc, je ne le connaissais pas mais Celui qui m’a donné la mission de baptiser dans l’eau m’avait dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et se poser, c’est lui qui baptise dans l’Esprit-Saint. Je l’ai vu et j’atteste qu’il est le Fils de Dieu ».


3/ La parole du prophète est vraie

Sir 48, 8 (à propos d’Elie)


Toi qui a sacré des rois pour qu’ils prônent la pénitence et qui a établi des prophètes pour te succéder
-> 1 Rois 17,1 & 2 Rois 2, 11


4/ Vocation par Dieu et adhésion immédiate à l’appel de Dieu


Sir 46, 17 : (à propos de Samuel)

Sa fidélité démontra sa qualité de prophète.

-> 1 Samuel 7, 9

5/ Exemplarité et consécration de l’état de vie : célibat consacré ou monogamie

Elie, Jérémie et Jean-Baptiste sont restés dans un état de célibat consacré.
Isaïe et Ezéchiel n’ont eu qu’une seule épouse.

6/ Mort-témoignage du Christ : martyr

Sir 48, 14 (à propos d’Elisée) :

Son corps, après sa mort fit acte de prophète


-> 2 Rois 13, 21

Sir 49, 8-9 (à propos de Jérémie) :

Les ennemis incendièrent la ville élue, la ville sainte, ils désolèrent ses rues, selon ce qu’avait prédit Jérémie ; car ils ont maltraité celui qui, dès le sein maternel avait été consacré pour être prophète, pour renverser, pour détruire pour perdre, mais aussi pour édifier renouveler

-> Jérémie 1, 10

Chacun de ces critères peut également être prouvé par le reste des livres bibliques (notamment les prophéties qui se rapportent à Jésus-Christ) mais l'oeuvre du Siracide offre une synthèse d'autant plus intéressante qu'il arrive en bout de course : le Christ viendra moins de 200 ans après.

Deo gratias

Catholique
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Lun 14 Mai - 17:36

Bonjour Wahrani,

Dans un message sur le fil "le prosélytisme en Terre d'Islam", je vous indiquais que les faits sont têtus et que les opinions ne valent rien face à leur implacable réalité.

Cette conversation est vraiment intéressante : vous démontrez bien, cher Wahrani, l'existence de 2 courants historiographiques majeurs concernant la rédaction de la Bible et l'origine du christianisme. D'une part, le courant que j'appellerais "ecclésiastique" qui s'appuie sur les sources littéraires, liturgiques, artistiques et manuscrites forcément produites par l'Eglise. L'autre courant dit "méthode historico-critique" qui disqualifie les sources en discréditant les témoignages (abus de l'hypothèse de la pseudépigraphie, contestation de l'existence des personnages historiques et pourtant attestés). Cette méthode est foncièrement viciée parce qu'elle part du principe, qu'elle n'a jamais prouvé, qu'une source d'origine ecclésiastique est forcément une falsification.

Wahrani a écrit:
C’est ce que vous avez appris auprès de votre église, mais seulement demandez vous comment ces supposés auteurs ont pu être inspirés et transmettent fidèlement alors que les évangiles en question ont été écrits aussi tard que 130 à 150 après Jésus., par des auteurs inconnus ?

Ce que vous avancez sur la datation et les auteurs des évangiles sont des hypothèses littéraires non démontrées, autrement dit, de la poudre aux yeux qui ne convainc que les personnes sans aucune connaissance de l'Antiquité ni des pratiques scribales en matière de transmission des textes.

Ce qui est démontré en revanche c'est que le manuscrit le plus ancien du Nouveau Testament est le papyrus 52 (de la collection Oxyrhynque). Il date des années 120-125 et comprend une dizaine de versets de l'évangile selon Saint Jean le chapitre 18 (Jésus devant Pilate).

Ce qui est constatable, c'est que tous les manuscrits des évangiles  les plus anciens portent en incipit le nom de l'auteur :
Εύαγγελιον κατά Μαθθαον
Εύαγγελιον κατά  Μαρκον
Εύαγγελιον κατά Λουκαν
Εύαγγελιον κατά Ιωαννην

Ce qui est également constatable est que les Pères Apostoliques, entre 90 et 130 de notre ère citent les évangiles canoniques tels que nous les connaissons.

Comment les évangiles auraient-ils pu être écrit entre 130 et 150 ?

En réalité, c'est bien Matthieu le plus ancien parce qu'il atteste d'un contexte où l'annonce de l'Evangile est très active en milieu juif, autour de l'importance de la réalisation des promesses messianiques. C'est l'époque de la 1ère prédication chrétienne, avant le départ de Pierre de Judée en 43.
Marc destiné au public de chrétiens d'origine païenne de Rome vient après. Il n'utilise pas l'Ancien Testament dont son public initial n'était pas très familier. Il correspond à un contexte postérieur : l'Evangile s'est ouvert aux non-juifs.

Luc est antérieur à la destruction du Temple : les descriptions qu'il en fait son très vivantes et ne sont compréhensibles que dans le cadre d'une activité encore existante de ce Temple.
Jean est le dernier car il complète sans les reprendre les 3 évangiles antérieurs qu'il connaît.

Wahrani a écrit:
On signale que ni Marc, ni Luc ne connaissaient clairement aucun des témoins oculaires de Jésus”

Excusez-moi, j'a fait une erreur en disant que Marc était le fils de Salomé. En fait, sa mère s'appelle Marie. La maison de Marie, mère de Marc était un lieu de réunion des chrétiens où se célébraient les sacrements (Actes 12,12). C’est chez Marie que Saint Pierre se rend, une fois miraculeusement délivré de sa prison : c’est donc un lieu et une famille sûrs et fermes dans la foi. Une confiance qui explique parfaitement que Marc ait recueilli la prédication de Pierre dont il était le secrétaire, source principale de son  évangile.

Luc en accompagnant Paul dans ses pérégrinations, a eu l'occasion au cours de ses séjours à Ephèse et à Jérusalem de rencontrer les témoins oculaires des évènements qu'il rapportent (dont Saint Jean et la Vierge Marie, excusez du peu !).

Enfin, l'Apôtre Jean est celui qui fut le plus proche de Jésus et son témoignage sur la Passion du Christ est de première main : il y était et a vu de ses yeux. Il donne des indications d'une précision saisissante, notamment sur le procès de Jésus.

Wahrani a écrit:
Par exemple pour Jean fils de Zébédée, il était un simple pêcheur analphabète qui ne peut pas être exégète, alors que le rédacteur de l'évangile est un auteur théologien. Je peux vous fournir un article sur le sujet !!!!!

Oui, il était pécheur mais pas analphabète. Les artisans étaient les juifs les plus éduqués, c'est eux qui fournissaient le contingent des rabbins. "Profil" sociologique qu'on retrouve chez Saint Pierre qui cite avec aisance des passages entiers de l'Ecriture et atteste dans ses 2 épîtres d'une connaissance approfondie de l'interprétation correcte de l'Ancien Testament. Les apôtres de Jésus, pour être des gens simples et sans pouvoir, n'étaient pas sans connaissance ni sans éducation.

J'ajoute que le grec de Jean est simple et sans fioriture, qui ne convient pas à un auteur sophistiqué.


Wahrani a écrit:
Pendant 18 Ans Jésus avait mené une vie cachée (peut être honteuse pour l’Eglise), il menait une vis ordinaire et il était sujet à des péchés comme tout être humain, c’est normal, donc il ne faut pas affirmer qu’il était parfait.

Jésus n'a jamais péché. On en trouve plusieurs preuves dans l'Ecriture dont la plus importante est sans doute la suivante : Jésus n'accomplit JAMAIS aucun rite ou acte cultuel d'expiation ou de purification.

Wahrani a écrit:
Pour vos amis Juifs, vous comparez l’incomparable, c’est vraiment ridicule, j’avais parlé de civilisation juive et non pas de ces prophètes !!!!!!!

Figurez-vous que c'est bien ce qui me préoccupe : les conclusions extrêmement fragiles de ce qu'on appelle la "méthode historico-critique" (qui est une forme de déconstructionnisme) cherchent à démontrer que les prophètes et les apôtres seraient des personnages quasi fictifs sous le nom desquels de plus savants ou inventifs auraient placés certaines paroles et certains faits. Le hic, c'est que quand on va aux sources et aux faits, donc aux manuscrits, toutes ces affirmations ne sont plus que du vent.

Pax Christi

Catholique


Dernière édition par Catholique le Lun 14 Mai - 17:54, édité 1 fois (Raison : ajout de §)
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Lun 14 Mai - 20:43

Catholique a écrit:
 c'est que quand on va aux sources et aux faits, donc aux manuscrits, toutes ces affirmations ne sont plus que du vent.
Pax Christi
Catholique
Bonsoir Catholique 

C'est exact, comme les vôtre, tout ce catéchisme n'est que du vent !!!!!!!

C'est dommage, vous ne présentez qu'une théologie de substitution. 
Cordialement 
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Mer 16 Mai - 16:30

Wahrani a écrit:
Catholique a écrit:
 c'est que quand on va aux sources et aux faits, donc aux manuscrits, toutes ces affirmations ne sont plus que du vent.
Pax Christi
Catholique
Bonsoir Catholique 

C'est exact, comme les vôtre, tout ce catéchisme n'est que du vent !!!!!!!

C'est dommage, vous ne présentez qu'une théologie de substitution. 
Cordialement 

Bonjour Wahrani,

Je suis navrée que cette conversation tourne court, c'était pourtant très intéressant.
Je vous laisse quelques indications bibliographiques, des gens qui brassent du vent certainement...

Simon-Claude MIMOUNI, "Le judéo-christianisme ancien"
Etienne Nodet, "Histoire de Jésus ? Nécessités et limites d'une enquête"
Dan Jaffé, "Le judaïsme et l'avènement du christianisme : Orthodoxie et hétérodoxie dans la littérature talmudique Ier-IIe siècles"
Daniel Marguerat dir., "La source des paroles de Jésus (Q) : aux origines du christianisme"
Jean-Christian Petitfils, "Jésus"

Et voici "du vent" : deux papyri en onciales grecques parmi les plus anciens du Nouveau Testament




Que Dieu nous fasse miséricorde

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Mer 16 Mai - 19:07

Catholique a écrit:
Bonjour Wahrani,
Je suis navrée que cette conversation tourne court, c'était pourtant très intéressant.
Je vous laisse quelques indications bibliographiques, des gens qui brassent du vent certainement...
Que Dieu nous fasse miséricorde
Catholique
Bonsoir Catholique,
Je m’inquiétais de votre absence, et je vous respecte, j’avais simplement cru comprendre que tous mes commentaires etaient du Vent pour vous.
Aussi, je comprends votre réaction, il me semble qu’il y a une légère incompréhension entre nous, dans mes précédents post, j’avais parlé de la Civilisation Juive, les juifs n’ont pas connus de civilisation comme celle des égyptiens, des Incas, des Grecs ou encore de la Civilisation Musulmane, cependant je n’ai pas à mettre en doute leur religion seulement je conteste le judaïsme dans sa spécificité de peuple élu, comme je conteste toujours les prophéties bibliques sur Jésus Christ.
Car j’estime que chacun est libre de son jugement puisque Dieu nous a donné le "libre arbitre" mais c’est peut être devant ce caractère  piquant et cette volonté d’expliquer la tradition qui dérange ceux qui ne peuvent se comprendre.
Non je ne chercherais pas à vous convaincre mais seulement à débattre avec vous, tout en acceptant les convictions de l’autre, tenez par l’occasion, je peux vous apprendre en cette journée du 16 Mai, à la veille du Mois Sacré de Ramadhan, nous fêtons en Algérie, une Journée du Vivre Ensemble, c'est-à-dire  vivre et accepter l’autre dans sa différence et à l’écouter, pour vivre en Paix.
Je suis désolé de ce léger malentendu.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Mer 16 Mai - 20:07

Bonsoir Wahrani,,

Je viens de lire votre réponse et j'y réponds sans tarder, pour dissiper tout malentendu !
Non, je ne considère par vos commentaires et interventions comme du vent ! En revanche, il est vrai que ce que vous avez avancé ici et là, est pour moi d'ores et déjà connu.

Vous ne pouvez pas le savoir mais il se trouve que j'ai un doctorat en histoire, que je suis spécialisée dans l'histoire de l'Eglise dans l'Antiquité et au Moyen-Âge. J'ai la chance d'être latiniste et une (médiocre) helléniste ce qui me donne un accès assez direct aux sources qui concernent notre sujet. Mes réponses se veulent aussi factuelles et documentées que possible, fondées sur les méthodes suivies par les historiens.

Les questions de méthode et d'historiographie me passionnent, ainsi que la transmission des manuscrits. Je n'ai jamais voulu autre chose que partager mon savoir avec qui serait aussi enthousiaste que moi à le découvrir.

Je vois en vous un croyant musulman aussi attaché à ses convictions que je peux l'être moi-même avec les miennes, c'est pourquoi je trouve le sujet hautement intéressant, surtout quand les interlocuteurs se maintiennent dans la courtoisie, ce qui était notre cas, il me semble. Je ne me permettrai certainement pas de mettre en cause votre personne, votre intelligence ou votre intégrité.

Sur le point de la "civilisation juive", vous avez raison. On ne peut comparer l'Israël antique à la sophistication des civilisations égyptienne, grecque, chinoise ou musulmane... Le royaume d'Israël, puis le royaume de Juda n'ont jamais eu ni l'éclat ni le rayonnement des puissants empires qui ont fini d'ailleurs par l'asservir.

Mais cela est une caractéristique de la Révélation : elle se fait discrètement. Israël n'était ni le plus fidèle, ni le plus brillant, ni le plus puissant mais c'est dans ce peuple que Dieu a choisi de se faire connaître et d'y venir prendre chair, aussi discrètement que dans la crèche de Noël.

Je vous souhaite une belle soirée et je vous souhaite un saint mois de ramadan.

Pax Christi

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Jeu 17 Mai - 15:56

Catholique a écrit:
Vous ne pouvez pas le savoir mais il se trouve que j'ai un doctorat en histoire, que je suis spécialisée dans l'histoire de l'Eglise dans l'Antiquité et au Moyen-Âge. J'ai la chance d'être latiniste et une (médiocre) helléniste ce qui me donne un accès assez direct aux sources qui concernent notre sujet. Mes réponses se veulent aussi factuelles et documentées que possible, fondées sur les méthodes suivies par les historiens.
Les questions de méthode et d'historiographie me passionnent, ainsi que la transmission des manuscrits. Je n'ai jamais voulu autre chose que partager mon savoir avec qui serait aussi enthousiaste que moi à le découvrir.
Je vois en vous un croyant musulman aussi attaché à ses convictions que je peux l'être moi-même avec les miennes, c'est pourquoi je trouve le sujet hautement intéressant, surtout quand les interlocuteurs se maintiennent dans la courtoisie, ce qui était notre cas, il me semble. Je ne me permettrai certainement pas de mettre en cause votre personne, votre intelligence ou votre intégrité.
Je vous souhaite une belle soirée et je vous souhaite un saint mois de ramadan.
Pax Christi
Catholique
Bonsoir Catholique
Je reste bien entendu d’accord avec vous et j’estime à mon tour que la meilleure approche restera toujours la compréhension, et quand je parle de compréhension, je parle d’une "juste" compréhension. Il ne faut pas être toujours axé sur la religion, malgré qu'il soit vrai qu'il y a des idées préconçues, ceci n'aide en rien notre situation. 
J’ai toujours trouvé que toute cette diversité n’est que naturelle. Toutes ces compétitions et tous ces combats ne sont que logiques qui découlent du comportement naturel de l’homme. 
Nous autres musulmans devront avoir à l’esprit l’image du verre d’eau à moitié rempli, certains le perçoive comme à moitié plein se sont les optimistes, d’autre le perçoive comme à moitié vide ce sont les pessimistes et pourtant c’est le même verre. Je suis certain que vous et moi ne serions pas là entrain de se chamailler si nos religions respectives étaient à leur apogée de la compréhension mutuelle, hélas le monde musulman actuel est dans la disgrâce la plus totale sur tout les plans et dans tous les domaines; c’est peut être aussi pour cela que les musulmans ont cette colère pleine d’espoir pour sortir des ténèbres de l’ignorance et de l’obscurantisme dans toutes les sociétés musulmanes et je pense que moi un simple croyant musulman, qui ceci  n’est pas une malédiction en-soi, ce n’est que le court de l’histoire à l’échelle de l’humain et il se trouve depuis longtemps déjà que le monde musulman est dans le creux de la vague.
Je crois que personne sur cette Terre ne peut juger proprement d'une situation sans faire des erreurs de jugements ou d'interprétations. A ce titre Je respecte largement les autres convictions religieuses.  Bien que nous soyons de nord différent, il me semble à juste titre, que nous adorons un Dieu de la même  manière sous des appellations différents.
Je ne suis dans mon vie actuelle qu’un simple  Musulman sur le chemin de son Islam, un dogme que j’ai hérité de mes parents qui à leur tour l’on hérité de leurs parent et ainsi de suite.
Ceci est mon héritage et bien entendu je garde une certaine fierté dans ce sens et j’estime que mon islam se présente comme la fin du christianisme, comme son achèvement, comme le sceau de la voie divine et le final à cette vraie voie. Je respecte largement les autres convictions religieuses.  Bien que nous soyons de bord différent, il me semble à juste titre, que nous adorons un Dieu Unique de la même manière sous des appellations différents
En effet, je participe que très peu, dans l’autre Forum, il me semble qu’il y a trop de vulgarité et de manque de respect, les uns vers les autres et surtout que certains participants sont plutôt portés à imposer les opinions et avis pour ne pas dire leurs convictions religieuses à d’autres, quant à ce forum je participe honnêtement et fortement, sauf que souvent mes contraintes et obligations de ma vie courante m’impose quelques absences, et en toute modestie, et avec un simple pseudo, je dirai que je suis également auteur de quelques ouvrages (03) livres et plus de 30 articles publiés sous des sites d’informations. 

«Comprendre le Diabète»
Manuel de Santé édité en Juillet2014 chez les Editions Menhir France.
http://www.editionsdumenhir.com/accueil/nos-ouvrages/passerelle-u.html
 
«Ni Saint Ni Diable »
Roman Edité Juillet 2014 par Les Editions EdilivreFrance
http://www.edilivre.com/ni-saint-ni-diable-kader-tahri.html
 
«Analyse des Poissons et des Produits Aquatiques» 
Etude Biologique Edité en Octobre 2014 Chez les Editions Edilivre France
http://www.edilivre.com/analyse-des-poissons-et-des-produits-aquatiques-kader-tahri.html
Une trentaine d’articles :
 
Encore une fois merci pour votre texte élégant.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Averroes
Magistrat Inter-religieux
Magistrat Inter-religieux
avatar

Religion : Musulman
Sexe : Masculin Messages : 1572

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Jeu 17 Mai - 18:47



salm

Eh bien tant mieux alors! Au moins chacun d'entre vous sait à qui il a à faire et qu'il est vain d'essayer de vous duper intellectuellement mutuellement ; vos causeries passeront donc entre gens majeurs et vaccinés contre la bêtise et la vulgarité si répondu dans les forum juifs et chrétiens en particulier.

Quant à moi, je ne peux que dire: pauvre de moi, mon forum passe déjà pour un forum un peu docte, avec vos deux, c'est carrément une université qu'il devienne !

Je plaisante bien sûr.

mer et pee



Revenir en haut Aller en bas
http://causeries-islamo-chr.1fr1.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Ven 18 Mai - 16:21

Averroes a écrit:


salm

Eh bien tant mieux alors! Au moins chacun d'entre vous sait à qui il a à faire et qu'il est vain d'essayer de vous duper intellectuellement mutuellement ; vos causeries passeront donc entre gens majeurs et vaccinés contre la bêtise et la vulgarité si répondu dans les forum juifs et chrétiens en particulier.

Quant à moi, je ne peux que dire: pauvre de moi, mon forum passe déjà pour un forum un peu docte, avec vos deux, c'est carrément une université qu'il devienne !

Je plaisante bien sûr.

mer  et  pee




Cher Averroès,



thè à la menth

paix et bénédiction

Voilà !

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Ven 18 Mai - 16:38

Cher Kader,

Quelle joie de faire votre connaissance ! Et comme je partage votre analyse sur les difficultés à entrer en relation les uns avec les autres, en honorant nos valeurs religieuses et étant dignes, les uns de leur Evangile et les autres de leur Islam.

Nos parcours spirituels ne sont pas si éloignés : je tiens moi-même le catholicisme de mes parents et ma famille, à une époque où il était encore inconcevable de ne pas baptiser un nouveau-né (et surtout dans un village, je suis de bonne souche paysanne!). Aussi loin que j'ai pu remonter, tant du côté de mon père que de ma mère, il n'y a que des catholiques dans ma famille ! Je vais vous dire un secret : il m'a fallu 40 ans pour comprendre ce baptême que j'avais reçu sans l'avoir demandé, à un mois et demi...Autant dire que ma foi a souvent suivi le cours des épreuves que j'ai pu traverser dans ma vie. Je comprends parfaitement votre attachement à votre Islam, qui se nourrit certainement de l'expérience de votre vie d'homme, (j'aime beaucoup le titre de votre roman "Ni saint ni diable"...). Pour ma part, ma foi en l'Incarnation de Dieu, dans la personne de Jésus-Christ se nourrit certes d'une approche intellectuelle de la religion mais plus encore de l'expérience de la présence du Christ dans ma vie.

Nous sommes heureux nous les croyants, car ces choses-là, nous pouvons les partager et les comprendre. Les expériences spirituelles des uns et des autres se rejoignent souvent.

Je vous offre cette parole de Notre Seigneur Jésus-Christ :

"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix"

Je m'empresse d'aller jeter un œil à vos articles et je vous redis à quel point votre message me touche.

thè à la menth

Jeanne
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Sam 19 Mai - 14:42

Catholique a écrit:
Nous sommes heureux nous les croyants, car ces choses-là, nous pouvons les partager et les comprendre. Les expériences spirituelles des uns et des autres se rejoignent souvent.
Je vous offre cette parole de Notre Seigneur Jésus-Christ :
"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix"
Je m'empresse d'aller jeter un œil à vos articles et je vous redis à quel point votre message me touche.

thè à la menth

Jeanne
Bonsoir Chère Jeanne, 

Merci et grand merci pour avoir témoigné votre amitié pour moi, ce qui est tout à mon honneur, votre texte me rapporte une chaleur à ma modeste compréhension sur les relations humaines en dépit de nos bords différents
Je retiens Jacques Brel que j’apprécie énormément disait à son curé :
                On n'était pas du même bord
                On n'était pas du même chemin
               Mais on cherchait le même port
Merci pour avoir témoigné et replacer le débat dans son vrai contexte, c’est à dire le respect mutuel, en fait j’ai toujours plaidé pour un dialogue respectueux pour dire à chaque fois que la compréhension reste le facteur essentiel à une bonne entente, on peut voir facilement que par la compréhension, nos croyances respectives peuvent nous approcher énormément. Il faut surtout arrêter les  visions orgueilleuses personnelles caricaturales sur l’autre et opter pour un sérieux en mettant de coté des tournures astucieuses comme détour arbitraire de vraie intelligence. J’estime que chaque religion est merveilleuses pour ses adhérents ceci est tout à fait normal pour la nature humaine, seulement ce que je déplore énergiquement c’est la NEGATION. C'est-à-dire refuser à l’autre sa vision et ses convictions religieuses pour quelque que soit les raisons à évoquer.
 
Pour illustrer cette négation C’est à Jésus que je vais emprunter un exemple de sagesse en disant : « Si on te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi la joue gauche ».
J’avoue que je ne vois pas dans l’histoire de la chrétienté occidentale d’illustration où des chrétiens auraient tendu la joue, puis l’autre, à leurs ennemis. Vatican II par la déclaration Nostra Aetate IV va jusqu’à soutenir que les juifs qui ne croient pas en Jésus sont inclus également dans le plan du Salut, tout en excluons les Musulmans et pourtant on constate que celui qui n’est pas familier avec l’islam et les musulmans, sera sans doute surpris d’apprendre que les musulmans aussi aiment Jésus.
En islam, Jésus est un homme aimé et estimé, un prophète et messager qui a appelé son peuple à l’adoration du seul Dieu véritable. Surtout que cela reste à savoir que les musulmans doivent croire en tous les prophètes et les aimer; en rejeter un revient à rejeter l’islam. 
 
Jésus faisait partie de la longue lignée de prophètes et messagers qui ont, à travers les âges, appelé les gens à n’adorer qu’un seul Dieu. ll a été envoyé au peuple d’Israël spécifiquement, car ce dernier s’était, à l’époque, éloigné du sentier de Dieu. Selon le Qur’an Jésus a dit :
 
 « Et (je viens) vous confirmer ce qu’il y avait avant moi, dans la Torah, et je vous rends licite une partie de ce qui vous était interdit.  Je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur; alors craignez Dieu et obéissez-moi.  Certes, Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur; alors adorez-Le.  Voilà le droit chemin. » (Qur’an 3:50-51)
 
Les musulmans aiment et admirent Jésus. Mais la perception qu’ils en ont demeure fidèle à celle du Qur’an et à celle qui transparaît dans les paroles du prophète Mohammed ((AWS).  Trois sourates du Qur’an parlent de la vie de Jésus, de sa mère, Marie, et de leur famille, et chacune révèle des détails que l’on ne retrouve pas dans la Bible.
 
Les musulmans dont je fais partie ont l’obligation de croire en tous les livres révélés par Dieu à l’humanité.  Cependant, la Bible, telle qu’elle existe de nos jours, ne peut être considérée comme l’Évangile véritable qui fut révélé à Jésus. Les paroles et la sagesse de Dieu qui furent révélées à Jésus ont été perdues, dissimulées, modifiées et détournées de leur sens.
 
Voila donc le caractère exemplaire d’un musulman qui reste ouvert au dialogue tout en demandant à ce que ces convictions et ses croyances religieuses puissent être respectées.
 
Je vous avoue chère Jeanne, j’ai débattu longuement avec des religieux chrétiens pour ne citer que le plus virulent qui commentant mon article avait écrit :
Cet artifice littéraire n'est bon que pour ceux qui se laissent émouvoir par les mots.
 
Ma réponse avait été :
Pour être honnête, je ne suis pas du tout surpris que vous ayez trouvé ma réponse «artifice». Je ne suis pas théologien, j’ai pu vous répondre qu’en fonction de mes connaissances et de ma compréhension sans avoir toucher un seul point aux doctrines chrétiennes
 
Je peux également vous citer ma réponse à notre cher ami Paulo, sur ce forum, a qui j’avais modestement demandé que si Jésus représente pour vous la porte d’entrée vers le salut et le divin, apprenez à avoir la modestie pour comprendre qu’il existe d’autres portes, et l’Islam en est Une.  
 
Eh bien, il nous a tout bonnement refusé cette porte, ceci pour vous dire combien il est assez difficile de nos jours le dialogue de part et d’autres, sans une véritable et honnête compréhension,
 
Avant de conclure, je voudrai revenir à notre débat initial, c'est-à-dire les prophéties bibliques ou encore sur la méthode historico-critique.
En fin bref, je vous remercie encore une fois pour votre amitié et amabilité.

Lire mes articles restera pour moi, un acte chaleureux d’encouragement.   Merci chère Amie.
Mes respects
Kader. T.
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Dim 20 Mai - 10:16

Bonjour Kader,

Wahrani a écrit:
Je vous avoue chère Jeanne, j’ai débattu longuement avec des religieux chrétiens pour ne citer que le plus virulent qui commentant mon article avait écrit :
Cet artifice littéraire n'est bon que pour ceux qui se laissent émouvoir par les mots.

Férue de poésie, j'ai passé ma vie à me laisser émouvoir par les mots (y compris ceux de Brel que mon père adorait). Il est bien triste ce religieux…



Wahrani a écrit:
Vatican II par la déclaration Nostra Aetate IV va jusqu’à soutenir que les juifs qui ne croient pas en Jésus sont inclus également dans le plan du Salut, tout en excluons les Musulmans et pourtant on constate que celui qui n’est pas familier avec l’islam et les musulmans, sera sans doute surpris d’apprendre que les musulmans aussi aiment Jésus.

Je ne vous trouve pas très juste. Voici ce que Nostra Aetate écrit des musulmans :

3. La religion musulmane
L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre [5], qui a parlé aux hommes. Ils cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets de Dieu, même s’ils sont cachés, comme s’est soumis à Dieu Abraham, auquel la foi islamique se réfère volontiers. Bien qu’ils ne reconnaissent pas Jésus comme Dieu, ils le vénèrent comme prophète ; ils honorent sa Mère virginale, Marie, et parfois même l’invoquent avec piété. De plus, ils attendent le jour du jugement, où Dieu rétribuera tous les hommes après les avoir ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu, surtout par la prière, l’aumône et le jeûne.
Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.


Est-ce si désobligeant envers les musulmans ?


Voyons maintenant ce qui est dit des Juifs (je prends les passages qui me paraissent significatifs) :


Selon le témoignage de l’Écriture Sainte, Jérusalem n’a pas reconnu le temps où elle fut visitée ; les Juifs, en grande partie, n’acceptèrent pas l’Évangile, et même nombreux furent ceux qui s’opposèrent à sa diffusion. Néanmoins, selon l’Apôtre, les Juifs restent encore, à cause de leurs pères, très chers à Dieu, dont les dons et l’appel sont sans repentance. (...)Encore que des autorités juives, avec leurs partisans, aient poussé à la mort du Christ, ce qui a été commis durant sa Passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. S’il est vrai que l’Église est le nouveau Peuple de Dieu, les Juifs ne doivent pas, pour autant, être présentés comme réprouvés par Dieu ni maudits, comme si cela découlait de la Sainte Écriture. Que tous donc aient soin, dans la catéchèse et la prédication de la Parole de Dieu, de n’enseigner quoi que ce soit qui ne soit conforme à la vérité de l’Évangile et à l’esprit du Christ.

Arrow en dépit de la parole des prophètes, les juifs ont rejeté le Messie que Dieu leur avait promis et envoyé
Arrow si le peuple juif est encore aimé de Dieu, ce n'est pas en raison de ses mérites propres mais bien de la miséricorde de Dieu et de sa Sainteté : Il ne reprend jamais Sa Grâce.
Arrow il n'y a pas de responsabilité collective et définitive du peuple juif dans la condamnation à mort de Jésus-Christ mais la responsabilité personnelle de 2 grands-prêtres corrompus, Anne et Caïphe.

Est-ce si élogieux vis-à-vis des juifs ?

L'enseignement de l'Eglise envers les autres religions a été clarifié par ce texte dans le cadre du Concile Vatican II. On peut le résumer très simplement : respect des personnes dans leur dignité d'être humain, de croyants, invitation à connaître les différentes traditions religieuses. Mais aucune concession doctrinale sur le cœur de la foi chrétienne :

Catéchisme de l'Eglise catholique



Iln’y aura plus d’autre Révélation
66 " L’Économie chrétienne, étant l’Alliance Nouvelle et définitive, ne passera donc jamais et aucune nouvelle révélation publique n’est dès lors à attendre avant la manifestation glorieuse de notre Seigneur Jésus-Christ " (DV 4). Cependant, même si la Révélation est achevée, elle n’est pas complètement explicitée ; il restera à la foi chrétienne d’en saisir graduellement toute la portée au cours des siècles.
67 (...)La foi chrétienne ne peut pas accepter des " révélations " qui prétendent dépasser ou corriger la Révélation dont le Christ est l’achèvement. C’est le cas de certaines religions non chrétiennes et aussi de certaines sectes récentes qui se fondent sur de telles " révélations ".


Sans la nommer ni qu'elle soit seule concernée, la religion musulmane est ici visée. La Révélation ayant été entièrement accomplie, elle n'a jamais nécessité de correction.

Wahrani a écrit:
Avant de conclure, je voudrai revenir à notre débat initial, c'est-à-dire les prophéties bibliques ou encore sur la méthode historico-critique.

Avec plaisir ! Si Dieu veut, je vous ferai partager de mes réflexions sur certaines lectures que j'ai eues, assez marquantes.




Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Dim 20 Mai - 13:54

Catholique a écrit:
Je ne vous trouve pas très juste. Voici ce que Nostra Aetate écrit des musulmans :
Est-ce si désobligeant envers les musulmans ?
67 (...)La foi chrétienne ne peut pas accepter des "
révélations " qui prétendent dépasser ou corriger la Révélation dont le Christ est l’achèvement. C’est le cas de certaines religions non chrétiennes et aussi de certaines sectes récentes qui se fondent sur de telles " révélations ".
Sans la nommer ni qu'elle soit seule concernée, la religion musulmane est ici visée. La Révélation ayant été entièrement accomplie, elle n'a jamais nécessité de correction.

Bonjour Jeanne,
Les musulmans en fassent une lecture plus appropriée du Nostra Aetate, qui précise que l’église est tenue d’annoncer sans cesse, que Jésus reste « la voie, la vérité et la vie »  . Cependant on peut aisément remarquer que pour l’Islam, le Concile recommande à l’église de regarder avec estime les musulmans, cela veut dire très nettement que l’église ne reconnait pas comme vraie la “révélation” coranique et ne peut pas de plus prétendre être justes les interprétations du Qur’an comme une révélation finale de Dieu, présentant la sagesse et la vérité rationnelle
 
Pourtant, le christianisme n'a jamais reconnu l'islam comme un mouvement légitime et rentable. Il n'a jamais considéré l'Islam comme faisant partie de sa propre tradition, la notion de salut par la mort de Jésus dans la croix et que c’est par cet acte, tous les péchés des chrétiens sont censés être pardonnés ou encore faire croire que nous avons un même Dieu, est une fausse piste car cela les conforte dans la véracité de leur religion et accentuer une hostilité cachée ou déclarée vis-à-vis de cet Islam dont la Rationalité n’est pas à prouver, elle s’inscrit dans la simplicité de son culte.
 
Devant un tel refus astucieusement caché, les musulmans dont je fais partie, refusent toute compréhension mutuelle sans la reconnaissance explicite de la Divinité de la Révélation Islamique, qui restant à mon sens une condition sine qua non
 
Chère Amie, pensez-vous que moi, le simple musulman, j'aurai besoin d’un tel estime alors que ma propre croyance n’est pas reconnu comme Source Divine ?
De quelle vérité l’église se réclame t-elle en disant:
«Je suis en possession de la vérité, qui n'est pas avec moi est dans l'erreur ».?

Quant aux juifs, je vous rappelle l’affirmation de Jean (4,22)
22 Vous, vous adorez, vous ne savez quoi ; nous, nous savons ce que nous adorons ; car le salut vient des Juifs.
 
Ps/ J’avais bien entendu dénoncé ce genre de comportement de la part de l’Eglise.
  
Mes amitiés 
Wahrani
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Lun 21 Mai - 11:41

Bonjour Wahrani,


Wahrani a écrit:
les musulmans dont je fais partie, refusent toute compréhension mutuelle sans la reconnaissance explicite de la Divinité de la Révélation Islamique, qui restant à mon sens une condition sine qua non

Sur ce point, la réponse est celle que les apôtres Pierre et Jean ont opposé aux grands-prêtres qui leur interdisaient de parler au nom de Jésus (Actes 4,19-20).

Je suis navrée de vous le dire mais il n'est pas possible de considérer l'islam comme fondée sur révélation d'origine divine, pour la raison que j'ai eu l'occasion d'expliquer de diverses manières sur ce forum : l'islam et le Coran sont en contradiction radicale avec 18 siècles de révélation biblique ininterrompue, d'Abraham à Saint Jean-Baptiste.

Il est vrai que quand l'Eglise encourage les chrétiens à avoir du respect et de l'estime pour les musulmans, il s'agit de respecter leur dignité d'homme et de femme, leur dignité de croyants et à admirer leur piété, leur ferveur. Mais pas à renoncer à l'annonce du Christ ressuscité. Est-ce à dire que les autres religions ou spiritualités sont sans valeur ? Non. Elles traduisent toute une aspiration de l'être humain à la présence de Dieu.

Et Dieu a manifesté cette présence d'abord dans la famille d'Abraham, puis dans celle d'Israël, puis dans le peuple d'Israël qui a accueilli les prophètes et le Messie. C'est cette mission confiée au peuple juif d'accueillir et de transmettre la prophétie et enfin, le Christ Lui-même, que Jésus souligne en disant ceci :

Wahrani a écrit:
Quant aux juifs, je vous rappelle l’affirmation de Jean (4,22)
22 Vous, vous adorez, vous ne savez quoi ; nous, nous savons ce que nous adorons ; car le salut vient des Juifs.

Pax Christi

Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Wahrani
Membre
avatar

Religion : Islam
Sexe : Masculin Messages : 60

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Mar 22 Mai - 13:15

Catholique a écrit:

Je suis navrée de vous le dire mais il n'est pas possible de considérer l'islam comme fondée sur révélation d'origine divine, pour la raison que j'ai eu l'occasion d'expliquer de diverses manières sur ce forum : l'islam et le Coran sont en contradiction radicale avec 18 siècles de révélation biblique ininterrompue, d'Abraham à Saint Jean-Baptiste.
Il est vrai que quand l'Eglise encourage les chrétiens à avoir du respect et de l'estime pour les musulmans, il s'agit de respecter leur dignité d'homme et de femme, leur dignité de croyants et à admirer leur piété, leur ferveur. Mais pas à renoncer à l'annonce du Christ ressuscité. Est-ce à dire que les autres religions ou spiritualités sont sans valeur ? Non. Elles traduisent toute une aspiration de l'être humain à la présence de Dieu.
 
Catholique
Bonjour  Catholique,
Voilà vous m’avez amené à traiter de choses sur le christianisme qui selon ses religieux l’estiment être une ultime révélation, alors qu’il est totalement dépourvu.
A ce titre, et surtout que vous aimez la méthode historico-critique, je peux vous signaler que l’auteur R. De Vaux, comme catholique, estime que le fondement historique est extrêmement important: sans ce fondement, une religion qui se veut historique perdrait toute valeur.
Je reste évidemment  d’accord avec ce principe, et dans ce sens je dois citer les travaux du Bibliste américain Joseph Atwill qui estime que le Nouveau Testament a été écrit par des aristocrates romains dés de première siècle et ils ont fabriqué toute l'histoire de Jésus -Christ.
Atwill affirme que le christianisme n'a pas commencé vraiment comme une religion, mais un projet gouvernemental sophistiqué, une sorte d'exercice de propagande utilisé pour pacifier les sujets de l'Empire romain. « Sectes juives en Palestine à l'époque, qui attendaient un Messie guerrier prophétisé, étaient une source constante d'insurrection violente au cours du premier siècle, » explique t-il. «Quand les Romains avaient épuisé les moyens conventionnels de l'annulation de la rébellion, ils sont passés à la guerre psychologique. Ils supposaient que le moyen d'arrêter la propagation de l'activité missionnaire juif zélé était de créer un système de croyances concurrentes. C'est quand le Messie « pacifique » histoire a été inventée. Au lieu de la guerre inspirant, ce Messie appelé tour-l’autre-joue le pacifisme et a encouragé les Juifs à «donner sur César et de payer leurs impôts à Rome
Jésus était basé sur une personne réelle de l'histoire?
« La réponse courte est non, » insiste sur le Atwill, «en fait, il peut être le seul personnage de fiction dans la littérature dont l'histoire entière peut être attribuée à d'autres sources. Une fois que ces sources sont tous mis à nu, il n'y a tout simplement rien.»
 
La découverte la plus intrigante de Atwill lui vint alors qu'il étudiait « Guerre des Juifs » par Josephus [le seul survivant à la première personne du récit historique du premier siècle Judée] à côté du Nouveau Testament.
M. Atwill affirme que: «Ce qui semble avoir échappé à de nombreux chercheurs est que la chronologie des événements et les emplacements visités par Jésus sont plus ou moins les mêmes que la chronologie et les emplacements de la campagne militaire de l’Empereur Titus Flavius tel que décrits par Josephus.
C’est une preuve claire d’un modèle délibérément construit. La biographie de Jésus est effectivement construite sur des histoires antérieures, mais surtout sur la biographie du romain Jules César.
Source: The independant
 
En effet le Vatican n’a ni rejette ni considéré les travaux de ce bibliste. Je suppose  ma chère Catholique à votre tour, vous refuserez  les conclusions de ces études.
 
Donc on peut donc à juste titre qualifier le christianisme d'être une organisation sectaire et manipulatrice des populations ignorantes.
Non seulement, à la base, il s'agissait d'une secte, mais de plus, une secte très malfaisante. En effet, la présence de Satan en tant que personne. Cette définition de secte  s'applique aux différents groupes chrétiens  
 
Je dresse ci-dessous une liste  non exhaustive sur une totale sembler t il de plus de 1500 sectes recensés dans la christianisme, même les Homosexuels ont leur église, il existe même une mouvance de chrétiens anarchistes et des églises sataniques :
Orthodoxes, Protestants anglicans, Protestants libéraux,  Protestants luthériens, Protestants calvinistes, Évangélistes, Témoins de Jéhovah,  Les Mormons   etc......
 
Conclusion, Jésus christ le Fils de Dieu aura sûrement un grand embarras à départager son salut à toutes ces sectes censées avoir chacune sa vérité.
Je dois dire également que l’eglise en recommandant une estime aux musulmans, nous confirme que ce christianisme se satisfait de stigmatiser l’islam pour sa sauvegarde.  !!!!!
La religion musulmane serait-elle un obstacle pour l’église catholique du Vatican ? Très certainement et c’est aux musulmans de ne pas admettre l’inacceptable de quel bord qu’il soit !
 
Je suis désolé de voir le grand hic dans cette histoire, c’est chez ceux  qui nous refusent la Source divine à notre Religion Révélée, ne disposent d’aucune révélation quant à la leur, surtout qu’on sait que Jésus n’a jamais parlé à Dieu, ni recevoir un intermedaire de Dieu, tout ce qu’il a dit c’est :
L'Esprit du Seigneur est sur moi. !
Aucun témoin ne peut prouver cette version, juste un faux semblant.

Qui veut obscurcir la vérité met le faux à la place du vrai. !
Citation de Quintilien.
 
Mes respects
Wahrani
Revenir en haut Aller en bas
http://dialogue-religion.forumalgerie.net
Catholique
Membre
avatar

Religion : Catholicisme
Sexe : Féminin Messages : 345

MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   Mer 23 Mai - 16:30

Bonjour Wahrani,

Vous avez raison : le christianisme étant le religion de l’Incarnation et de la Résurrection, elle s’appuie sur des faits historiques.

Comme vous vous en doutez, je vais vous expliquer en quoi la théorie de Jospeh Atwill est inepte de bout en bout. Dire que la biographie de Jésus est construite à partir de la biographie de Jules César est la chose la plus farfelue que j’ai jamais lue : lisez donc ladite biographie dans « Vie des Douze Césars » de Suétone et comparez, histoire de rire…Un simple examen de la chronologie serait amplement suffisant mais je vais rentrer dans les détails.

Voici la chronologie :

*42 : évangile selon Saint Matthieu
*42-49 : évangile selon Saint Marc
*60 : évangile selon Saint Luc
*90 : évangile selon Saint Jean
*119-122 : publication de « Vie des 12 Césars » de Suétone, haut fonctionnaire impérial et 1ère biographie des empereurs Jules César, Octave Auguste et Tibère.

Hé oui, mon cher Wahrani, on a raconté la vie de Jésus, AVANT de raconter celle des 2 empereurs sous le règne desquels il a vécu (Auguste et Tibère)…

L’idée que des aristocrates romains aient pu écrire  les évangiles relève de l’ignorance complète du Nouveau Testament, de l’état de l’Empire romain et du judaïsme au 1er siècle.
Soyons clairs : les juifs étaient un petit peuple soumis au milieu de tous les autres peuples également soumis à Rome. Le monothéisme strict qu’ils pratiquaient était toléré sous réserve d’un minimum d’actes cultuels en faveur de l’empereur. Les Juifs étaient qualifiés « d’ennemis du genre humain » en raison de leur foi au Dieu unique. Les Romains les méprisaient. Je ne vois pas quel aristocrate se serait abaissé à utiliser la croyance en la venue du Messie des Juifs pour imaginer les récits des évangiles. Il aurait déjà fallu d’ailleurs que ledit aristocrate en sût l’existence… Comme il aurait dû connaître les caractéristiques si spécifiques du judaïsme ancien, les expressions typiquement hébraïques, les us et coutumes des Juifs, les tensions entre pharisiens et sadduccéens et le fonctionnement du culte du Temple si précisément et exactement décrits dans les 4 évangiles.

Une connaissance aussi fine du judaïsme ancien et de la situation géopolitique de la Judée avant la guerre de 66-73 ne peut venir que de juifs ayant été contemporains des événements.

Mais ce n’est pas tout, l’hypothèse d’un complot est parfaitement ridicule. La 1ère raison en est que Rome disposait de l’armée la plus puissante du monde connu et d’une administration très efficace. Rome n’hésitait pas à utiliser ces 2 moyens pour asseoir son pouvoir sur les populations assujetties.

Rome n’a jamais hésité à réprimer dans le sang les révoltes contre sa domination. Ponce Pilate en est un parfait exemple : il a été préfet de Judée de 26 à 36. Son mandat a été émaillé de répressions féroces de troubles qu’il avait parfois lui-même provoqué en méprisant méthodiquement le sentiment religieux des Juifs. En 36, il ordonne le massacre de Samaritains qui s’étaient rassemblés sur le Mont Garizim. Les anciens du peuple samaritain sont littéralement allés porter plainte devant le supérieur hiérarchique de Pilate, le légat de Syrie Vitellius qui a limogé Pilate et l’a sommé de se rendre à Rome pour rendre compte de sa gestion désastreuse devant l’empereur Tibère. La Judée est restée 10 ans sans gouverneur romain et Pilate n’a plus jamais exercé de charge publique (cursus honorum).

Quant à l’affirmation bien péremptoire et audacieuse de M. Atwill sur les déplacements de Titus lors de sa campagne militaire, elle consiste à prendre les gens pour des imbéciles :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/guerre5.htm


Titus est arrivé au port de Césarée Maritime qui était en effet, le point d’entrée des troupes et du ravitaillement en Judée (et le lieu de résidence habituel du préfet de Judée). Il établit son camp près de Gabath Saül puis un lieu nommé Scopos qui lui permettait de voir Jérusalem. Ces lieux ne sont pas mentionnés dans les évangiles et Jésus n'y a jamais mis les pieds. En revanche, et je suppose que c’est là-dessus que Atwill fonde son raisonnement : Titus a fait camper ses troupes sur le Mont des Oliviers. Mais je pense que c’est plutôt lié à l’intérêt stratégique du site (Flavius Josèphe nous signale 3 retranchements romains autour de Jérusalem) plutôt qu’à la volonté d’imiter Jésus…

Wahrani a écrit:
Jésus n’a jamais parlé à Dieu, ni recevoir un intermedaire de Dieu, tout ce qu’il a dit c’est :
L'Esprit du Seigneur est sur moi. !


Les évangiles attirent très souvent l'attention sur les moments où Jésus se retire tout seul pour parler à Dieu Son Père.


Eu égard à l'audace de votre affirmation, je vous mets en entier la prière sacerdotale de Jésus, quelques instants avant son arrestation :

Evangile selon Saint Jean :

17 1 Ainsi parla Jésus; puis, levant les yeux au ciel, il dit: «Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, 2 et que, par le pouvoir que tu lui as donné sur toute créature, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. 3 Or, la vie éternelle consiste en ce qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. 4 Je t'ai glorifié sur la terre: j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as confiée. 5 Et maintenant, toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même en m'accordant cette gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût créé.»

6 «J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi; tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. 7 Ils ont maintenant la conviction que tout ce que tu m'as donné, vient de toi. 8 Car je leur ai transmis les paroles que tu m'as confiées, et ils les ont reçues. Ils ont vraiment admis que je suis venu de toi, et ils ont cru que c'est toi qui m'as envoyé.
9 «Je prie pour eux, mais je ne prie pas pour le monde. Je prie pour ceux que tu m'as donnés, et qui sont à toi. 10 Tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux. 11 Je ne reste pas dans le monde, mais eux vont rester dans le monde, et moi je vais auprès de toi.   Père saint, garde-les dans ton nom, ceux que tu m'as confiés  , afin qu'ils soient un comme nous. 12 Pendant que j'étais avec eux, je les gardais en ton nom, ceux que tu m'as confiés; j'ai veillé sur eux, et aucun d'eux ne s'est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l'Écriture fût accomplie. 13 Mais, à présent, je vais auprès de toi. Je dis tout cela, encore dans le monde, afin qu'ils aient la plénitude de ma joie. 14 Je leur ai donné ta parole; le monde les hait, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. 15 Je ne te prie pas de les enlever du monde, mais de les préserver du Malin. 16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. 17 Consacre-les par la vérité; ta parole est vérité.  18 Comme tu m'as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. 19 Je me consacre moi-même pour eux, afin qu'ils soient consacrés à leur tour par la vérité.» «Ce n'est pas seulement pour eux que je prie, mais encore pour tous ceux qui croiront en moi, grâce à leur parole: 21 que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi; qu'eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que c'est toi qui m'a envoyé. 22 Pour moi, je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, pour qu'ils soient un, comme nous sommes un: 23 moi en eux, et toi en moi, pour qu'ils soient parfaitement un, et que le monde admette que c'est toi qui m'as envoyé, et que tu les as aimés, comme tu m'as aimé.
24 «Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m'as donnés  s'y trouvent avec moi, afin qu'ils contemplent ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la création du monde. 25 Père juste, le monde ne t'a pas connu, mais moi, je t'ai connu, et ceux-ci ont reconnu que c'est toi qui m'as envoyé. 26 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, pour que l'amour dont tu m'as aimé demeure en eux, et que je demeure moi-même en eux.»



Pax Christi


Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les critères de la prophétie authentique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les critères de la prophétie authentique
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chrétienté-
Sauter vers: